Christian Sorg

Après cinq années consacrées aux artistes belges, la Galerie Albert Dumont s’ouvre à l’international et présente en ouverture de sa 6e saison, les oeuvres de Christian Sorg, un artiste majeur du paysage artistique français.

Peindre avec l’olivier

Christian Sorg s’engage en peinture dans les années 60, époque où il est notamment en contact avec le courant Supports/Surfaces. C’est aussi pour lui une période de militantisme (contre la guerre d’Algérie, contre la peine de mort…) et de rencontres littéraires de premier ordre : Marcelin Pleynet, Dominique Fourcade, Jacques Dupin.

L’artiste a découvert fort jeune les grottes de Lascaux, ce qui n’a pas été sans influencer sa démarche picturale. “Quelques traits de peinture noire, un immense fond bleu, et voilà réactivé un pan de notre mémoire, ancrée dans la nuit des temps : les parois des cavernes, les gestes des tout premiers peintres” [Élisabeth Couturier, Art contemporain mode d’emploi, édition Filipacchi].

A partir des années 80, Christian Sorg expose dans divers pays d’Europe dont la Belgique où il exposera peu tout en retenant l’attention de Claude Lorent qui ne cessera de suivre son travail et tout récemment encore à l’occasion de l’exposition “Sorg, XXIe siècle, la nature même de la peinture”.

Parallèlement à cette carrière internationale, plusieurs galeries françaises soutiennent son travail : la Galerie Maeght – Lelong à Paris, la Galerie Clivages à Paris, la Galerie Zographia à Bordeaux et très régulièrement la Galerie Regards à Paris. Celle-ci le présentera à la FIAC en 1981. L’année suivante il expose à la galerie contemporaine du Centre Georges Pompidou.

Un tournant majeur se produit au début des années 90 : Christian Sorg fait élection de deux lieux de vie et d’ateliers : à Calaceite en Espagne et à Fontenille en Bourgogne. C’est avec ces deux lieux, avec leurs alentours, avec les oliviers, la nuit, les oignons, les sentiers, les falaises… que Christian Sorg va développer son rapport vivant au réel, par et avec sa peinture: essayer d’atteindre le coeur du réel, bien conscient que l’exercice est sans cesse à renouveler. Riche de ses observations et de ses sensations, il transcrit ce réel dans une décomposition au service d’une nouvelle construction picturale, hors format.

Recherche inassouvie de cette puissance jaillissante par la fusion, en l’esprit, du réel et de sa propre mouvance intérieure “moments de dérive, de pause, de courts-circuits, de délires, de fulgurances, de suspense ou de plénitude fugace. Tout cela en jouant le tout pour le tout à chaque pas, en recommençant pour ainsi dire à zéro et avec le moins de soutien possible” (Alex Susanna, Christian Sorg ou l’écriture comme trace, Catalogue de l’exposition de Soissons).

C’est de ce monde extérieur et de l’expérience intérieure que naissent les œuvres d’André Sorg. Ce sont les fruits de “passer du temps avec” de “vivre avec” à l’abri de toute distraction. La toile, espace de cette double origine, est le lieu de vie entre fond et forme, entre trait et étendue, entre abstraction et figuration, entre les couleurs. Sans domination aucune de l’un sur l’autre au risque de tuer alors l’activation physique de l’oeil et d’enlever toute puissance à la création.

“Travail d’équilibriste particulièrement délicat : car si l’abstraction permet de capter et de restituer la présence, la figure contribue à séparer l’homme de son expérience” (Annie Cohen-Solal, Le journal ininterrompu de Christian Sorg, Catalogue de l’exposition de Saint-Pierre-de-Varengeville)

Les toiles, souvent de très grand format et parfois hautes en couleurs, ne sont à coup sûr ni grandiloquentes ni bavardes. Elles accordent toute son importance au détail longuement observé et intériorisé dont une simple lecture narrative ne se serait guère ou peu préoccupé. Et du coup l’amplification, l’émancipation accordée transcende l’infiniment petit dans une présence essentielle. Ainsi de proche en proche l’ensemble s’organise dans la cohérence entre éléments, accidents et structure, synthèse.

Ces dernières années, nombre de musées ou centres d’art contemporain, tant en Espagne qu’en France ont invité Christian Sorg pour une exposition personnelle. Des travaux ont été présentés par la Galerie Schumm-Braunstein au Salon du dessin et de l’estampe au Grand Palais à Paris.

Et comme auparavant, Christian Sorg continue de rencontrer poètes, écrivains, essayistes (J-P Ameline, A.Suzanna, E. Couturier, H. Lucot). Entretiens, participations à des revues, articles ou émissions de radio traitent notamment de la question du réel dans cette oeuvre singulière et pleinement humaine.

“Il s’agit de transmettre l’essentiel en simplifiant à l’extrême, retrouver la structure osseuse que dessine la lumière crue qui traverse l’espace, la violence des ondes qui le secoue, révéler la puissance tellurique du paysage et ses lignes de force, mais non sans un certain lyrisme. Christian Sorg parvient ainsi à capter l’imprévisible, le mouvement, l’essence de la vie.” (Art press, 2011)
Enfin, il est à noter que ce peintre de haute réputation vient d’être retenu avec Viallat et Barcelo pour une exposition commune à l’occasion du classement de la grotte Chauvet au patrimoine de l’UNESCO d’octobre à décembre, au Centre d’art de la galerie de Privas (Ardèche).

Expositions personnelles [à partir de 2000]

  • 2014 Centre d’Art Contemporain de la MATMUT, SORG, XXIe siècle, la nature même de la peinture, Saint-Pierre-de-Varengeville, du 16 avril au 6 juillet • Musée des Beaux-Arts de Rouen, présentation d’un tableau grand format, Rouen, du 16 avril au 6 juillet • Galerie Schumm-Braunstein, Oeuvres sur papier, présentation du livre La Voie de la figue, texte Yves Peyré et illustrations Sorg, collection “Livre de dialogue”, 25 exemplaires, avril-mai, Paris • Galerie Albert Dumont, Peintures, Bruxelles, Belgique • Galerie Regards, Paris en octobre 2014.
  • 2013 Galerie La Louve, Paysages, Louftémont-Léglise, Belgique
  • 2012 Galerie Dufay-Bonnet, Oeuvres récentes, à l’occasion de la parution du n°76 de la revue Chimères, éd. Erès, Paris • Galerie Schumm-Braunstein, Peintures, du 15 septembre au 30 octobre, Paris
  • 2011 Espace muséographique Georges-Baccrabère Toulouse 2011 : oeuvres récentes, Musée de l’université catholique de Toulouse
  • 2010 Galerie Regards-Jacqueline Boissier, Paris 2010, oeuvres récentes, Paris • Institut français, Travellings Paris-Calaceite-Vézelay-Barcelone, Barcelone, Catalogne • Galerie du Grand T, Nantes 2010, oeuvres récentes, Nantes • Bibliothèque du Grand T, Suite Fuendetodos, monotypes, Nantes
  • 2009 Arsenal de l’abbaye Saint-Jean-des-Vignes, Christian Sorg, oeuvres récentes
  • 2000-2009, musée de Soissons • Médiathèque GastonChaissac, Monotypes et dessins récents, Avallon
  • 2008 Castillo de Valderrobres, Pinturas, Christian Sorg en el bajo Aragon 1992-2008, museo de Teruel, Espagne • Museo Juan Cabré, Obras en papel, Teruel, Espagne • Abattoirs, Avec la nuit, oeuvres récentes, Avallon, Bourgogne
  • 2006 Galerie du Saint-James, Bouliac, Gironde
  • 2005 Fondation Zervos, Tierra de Calaceite, Espagne • La Goulotte, Vézelay, Bourgogne
  • 2005-2001 Calaceite in situ, Calaceite, Teruel, Espagne
  • 2002 Musées de Sens, Palais synodal, de juin à septembre, Christian Sorg : peintures,
  • 1986-2002, Bourgogne • Galerie Zografia, Bordeaux

Biographie

  • 1957 Installe son premier atelier dans la propriété familiale d’Issy-les-Moulineaux
  • 1959/1960 Milite contre la guerre d’Algérie, la colonisation et le service militaire
  • 1958/1965 Fréquente assidûment le Cabinet des dessins du musée du Louvre
  • 1961 École Nationale des Beaux-Arts de Paris
  • 1962 Assiste à la 1re manifestation contre la peine de mort
  • 1965 Invitation à la Casa Vélasquez à Madrid
  • 1972 Première exposition personnelle au musée d’Évreux, ensemble de collages
  • 1974 Estime et amitié avec le peintre hongrois Judit Reigl
  • 1975 Rencontre l’écrivain et poète Marcelin Pleynet
  • 1976 Galerie Rencontres
  • 1977 Rencontre l’écrivain et poète Dominique Fourcade
  • 1978 Crée la revue Documents sur…, Marcelin Pleynet en est le directeur artistique
  • 1979 Rencontre les écrivains et poètes Jacques Dupin et Jean Frémon
  • 1980 Exposition personnelle à la Galerie Cahiers d’art, Paris
  • 1981/1990 Galerie Regards, Paris
  • 1983 Rencontre l’écrivain Hubert Lucot. Pose la question du réel dans sa peinture
  • 1989/1990 Galerie Clivages, Paris
  • 1990/2001 Galerie Zographia, Bordeaux
  • 1990 Rencontre l’écrivain et poète Yves Peyré
  • 1992 Invitation à la fondation Noésis à Calaceite (Teruel) en Espagne
  • 1993 Rencontre l’écrivain, poète, critique et traducteur de Dante, Angel Crespo
  • 1994 S’installe dans de grands ateliers à Fontenille, près de Vézelay, en Bourgogne
  • 2001 Rencontre l’écrivain et poète catalan Àlex Susanna
  • 2004 Rencontre l’écrivain Christian Limousin
  • 2008 Rencontre les écrivains Michel Bohbot et Daniel Leuwers
  • 2010 Invité au musée de la gravure espagnole Goya à Fuendetodos (Aragon) pour une série de cours à l’atelier Antonio Saura El trazo y rastro del gesto en la estampa, el monotipo.
  • Depuis 2012 Galerie SchummBraunstein, Paris
  • Depuis 2014 Galerie Albert Dumont, Bruxelles

Collections

En France, notamment : Fonds Régional d’Art Contemporain d’Alsace | Fonds Régional d’Art Contemporain de Haute-Normandie | Fonds Régional d’Art Contemporain Midi-Pyrénées | Fonds National d’Art Contemporain Paris | Musée d’Art moderne de la ville de Paris | Musée d’Art moderne de Saint-Étienne | Musée national d’Art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris | Musées de Sens | Musée de Soissons | Musée de Montbéliard | Musée des Beaux-Arts de Nantes | Musée des Beaux-Arts de Rouen | Musée de Clamecy | Musée d’Art moderne et contemporain, Les abattoirs, Toulouse | Centre régional d’art contemporain de l’Yonne, Fontenoy | Bibliothèque Nationale de France, Paris | Bibliothèque Kandinsky, Centre Georges Pompidou, Paris | Bibliothèque Gaston Chaissac, Avallon | Mairie de Brosses (Yonne) | Médiathèque d’Issyl-les-Moulineaux | Médiathèque de Montbéliard |Artothèque de Fontenoy-en-Puisaye, de Clamecy | Prieuré de Saint-Cosme, La Riche|Fondation Zervos, Vézelay | Fondation Colas | Banque Nationale de Paris | Banque Worms | la MATMUT |
À l’étranger : Museo de arte, Tolima, Colombie | Museo Pablo Serrano, Zaragoza, Espagne | Museo Goya museo del grabado español, Fuendetodos, Espagne | Museo Juan Cabré, Calaceite, Espagne | Museo del dibujo de arte contemporaneo español, Larrés Huesca, Espagne | Museo de Teruel, Espagne | Fundacion Noésis, Calaceite y Barcelona, Espagne | Institut français de Barcelone, Espagne | Posta muzeum, Budapest, Hongrie | Dans de nombreuses collections privées en France, en Espagne, en Allemagne, en Italie, aux États-Unis, au Luxembourg, en Belgique et en Angleterre.

ARTISTE

Christian Sorg

DATE

2014-2015

PARTAGER

RETOUR